Portrait de Sarah Pelegry, fondatrice de La Fille de Margaret

Quoi de mieux en ce jour de Fête des Mères que de vous présenter LA « Working Mum » par excellence ! Sarah Pelegry est une femme qui vit avec son temps et jongle avec brio entre son rôle de chef d’entreprise et de mère de famille !

Maman d’une tribu de filles, elle associe ses adorables jumelles, Rose et Ana ainsi que la petite dernière Joséphine, à sa très belle réussite.
Une joie communicative mêlée à un naturel à toute épreuve, Sarah nous reçoit dans son tout dernier Web.store, rue d’Astorg, pour un moment délicieusement « girly ».

J’ai décidé d’ouvrir en 2010 un tout petit concept store

Après l’obtention d’un DESS de droit financier j’ai tenté le concours pour intégrer l’école des avocats.
J’ai brillamment échoué, j’ai pleuré pendant une semaine puis j’ai trouvé un job de juriste dans un établissement bancaire.

J’ai souri pendant plusieurs années mais j’ai doucement commencé à me lasser… et j’ai perdu, à deux ans d’intervalle, mon papa et ma maman.
Cela a été un véritable tsunami qui a tout remis en cause.
Tellement cliché, mais je me suis dit que la vie était bien trop courte pour se morfondre dans son travail (version polie).
J’ai donc tout mis à plat et ai décidé d’ouvrir en 2010 un tout petit concept store dans une toute petite rue toulousaine.
Aujourd’hui je suis à la tête de deux boutiques et d’un e.shop mais également maman de trois petites filles géniales.

La sélection Barnabé aime le Café est à retrouver à la boutique « La Fille de Margaret« .

  • Comment réussissez-vous à gérer votre carrière et votre rôle de maman au quotidien ?

Quelque chose a toujours été très clair dans mon esprit de maman, pour une fois profitons-en !
Je ne peux pas être une « bonne » maman pour mes filles si je ne suis pas épanouie professionnellement et réciproquement.
A mes yeux, le plus grand luxe dans ma vie de « Boss Mum » est de pouvoir gérer mon emploi du temps à ma guise et passer du temps en famille

  • Avez-vous le sentiment qu’aujourd’hui encore, il soit plus difficile pour une femme d’être à la fois mère et à la tête d’une entreprise ?

Selon moi c’est plus facile aujourd’hui qu’à l’époque de nos mamans : la culpabilité était bien forte pour elles, la société malmenait les femmes qui travaillaient beaucoup et avaient des enfants.
Aujourd’hui les femmes sont fières d’être des « Working mums ».
Mais soyons honnêtes, dans mon domaine une grande majorité des « Boss » sont des femmes et souvent des mamans.
On se comprend toutes et je n’ai jamais peur d’annuler un rendez-vous professionnel lorsqu’une de mes filles est malade !

  • Quels sont vos lieux kids friendly favoris sur Toulouse ?

Ahhh Toulouse comme nous t’aimons mes filles et moi !
Nous adorons aller au jardin des plantes pour pique-niquer ainsi qu’au jardin royal avec notre chien Lemon pour nous balader.
Lorsque le temps est moins clément ou pendant les vacances scolaires, j’inscris souvent Ana et Rose aux ateliers du musée des Augustins!
Elles adorent et sont aujourd’hui incollables sur les gargouilles et la salle des sculptures romanes !
Elles y ont d’ailleurs fêté leur anniversaire avec une dizaine de copains.
Côté shopping nous sommes fans de la boutique Le Petit Souk, aussi bien pour la déco, que pour leur collection de vêtements Louise Misha.
Ils ont une équipe adorable et toujours de bons conseils.

  • Quels conseils donneriez-vous à une maman qui souhaiterait se lancer dans l’entreprenariat ?

Je me répète mais il faut être bien entourée : Seule on n’arrive à pas grand chose !
Alors bien sûr chaque jour réserve son joli ou moins joli, lot de surprises, mais si persévérance et rigueur sont des mots de genre féminin, c’est qu’il y a bien une raison non ?

  • C’est quoi pour vous la définition d’une Mother in Town ?

Une « Mother in Town » c’est une nana bien dans ses baskets ou dans ses talons, qui porte une robe à fleur ou un costume d’homme selon son envie du jour.
Une nana qui aime sa ville, son job, et parfois (voir, souvent…) s’échappe avec ses enfants et son mari sous le bras au bord de la mer ou à la campagne !
Le tout avec toujours beaucoup trop de valises et de chaussures mais jamais trop d’enfant ni trop d’amour !

S'y rendre

La Fille de Margaret
35 rue Boulbonne 31000 Toulouse

Les Petites Filles de Margaret
1 rue Baronie 31000 Toulouse

Le web.store
6 rue d’Astorg 31000 Toulouse